mardi 25 février 2014

...Alors Bibi est arrivé, hé-hé...


Erby

« L'homme est individuellement doué et collectivement crétin ». Cette phrase lapidaire, sortie de son contexte peut prêter à erreur, voire contresens. Elle est proche de l'humour noir d'un Georges Brassens libertaire (« dès qu'on est plus de... ») mais pas du cruel nombrilisme de tant de prétentieux radoteurs...
Elle est de l’œuvrier Pierre Rabhi, 76 ans, maintenant reconnu comme agroécologiste et philosophe (mais à ses heures poète et romancier), après un humble parcours d'acharné très laborieux. Devenu vrai-paysan exemplaire de demain, à l'heure où le cultivateur d'hier mute en pion d'agriculteur-otage du big-business...
J'ai trouvé cette phrase p.44 du Politis du 19/12/2013. La voici dans son savoureux contexte : « J'ai une pleine étagère de Bibi Fricotin ! J'y retrouve la saveur d'une adolescence tourmentée, durant laquelle j'étais fan de ce personnage. Ce gars-là a des solutions à tous les problèmes. Quelle que soit la situation, il s'en sort ! Je suis totalement immergé, au quotidien, dans l'univers « sérieux », d'une très grande complexité et marqué par l'extrême urgence de la crise que nous vivons. L'homme est individuellement doué et collectivement crétin. C'est une barrière au bonheur. Bibi Fricotin, avec sa candeur intelligente et vive, m'offre une échappatoire vers la simplicité et une forme d'innocence face à la gravité. Même si le héros majeur de ma vie demeure Socrate... » 
Bien sûr, les ados d'aujourd'hui ne connaissent plus, ou presque, ce héros de Bibi puisqu'il semble avoir cessé de se manifester en 1988, soit 59 ans après sa première apparition en 1929 : c'est déjà pas mal pour un gamin ingénu et ingénieux... « Alors Zorro est arrivé, hé-hé, sans s'presser, hé-hé, le grand Zorro... ! » : voilà ce qu'il reste d'une autre figure légendaire de BD, elle aussi vieillie. Mais rafraîchie par Henri Salvador, poète, musicien, rigolard ingénu et ingénieux sans âge...


*

Bien sûr le vieil ingénu et ingénieux Pierre Rabhi ne s'est pas contenté de son héros mineur, Bibi Fricotin, ni de son héros majeur, Socrate : Il a craché dans ses mains, quittant la vie ouvrière pour Œuvrer, notamment en Ardèche à faire du nouveau en vie rurale et sociale... Mais toujours avec sa « candeur intelligente et vive » et son « innocence face à l'adversité » dignes de ses 2 maîtres ! : cela introduit bien à présenter le singulier créateur des « colibris », entre autres initiatives audacieuses, ponctuées de livres très nombreux et d'innombrables interventions, interviews, etc. : quelle énergie !
Il n'est pas question ici d'entrer dans le détail de cette immense œuvre : voir déjà son site officiel. On peut reprocher à juste titre de ne pas trouver Rabhi assez radical, par exemple dans le choix de certains compagnons de route. Tel Nicolas Hulot « écolo des médias », l'opportuniste sponsorisé par EDF au besoin. Hulot n'est guère qu'un homme d'affaire. Désormais politicien récupéré par Hollande !... Mais on ne peut reprocher à Rabhi ni son pragmatisme de contacts diversifiés, ni l'originalité radicale de son « écologie de terrain », en Afrique aussi, d'une portée politique et culturelle énorme, à long terme... et déjà :
En 2004, il crée avec Michel Valentin "les Amanins" à la Roche/Grâne (Drôme), site agro-écologique d'hébergement, de pédagogie, porteur des valeurs écologiques de Terre et Humanisme de sa conception à sa gestion. Selon trois axes : l'agriculture, l'éducation et la construction. Sous la question « Quelle planète laisserons-nous à nos enfants, quels enfants laisserons-nous à la planète ? » : mes enfants et petits-enfants y ont séjourné ! 
Tout récemment, des rappeurs chantent pour Notre Dame des Landes. Plum’ et Phylo Mic sont deux rappeurs engagés pour la préservation de la planète et contre le projet d’aéroport à Notre Dame des Landes. Un premier opus, La part du colibri, est clin d’œil à Pierre Rabhi...

*

A lui de conclure : "Il faut se mettre dans une attitude de réceptivité, recevoir les dons et les beautés de la vie avec humilité, gratitude et jubilation."


Sous l'casque d'Erby

9 commentaires:

  1. Bonjour les caillasseux. Temps millesimés.
    Dans sa bafouille, Rém*, a qui Erby dédie un magnifique crobard, cite un extrait de Politis où le gars Fricotin est présenté comme un gentil débrouillard ayant "des solutions à tous les problèmes. Quelle que soit la situation, il s'en sort !"
    Espérons qu'il en sera de même pour Emmanuel Giboulot qui comparaissait lundi devant le tribunal correctionnel de Dijon pour avoir refusé de traiter ses dix hectares de cépages avec des produits chimiques, ce qu'il assume, même si ce qui est considéré comme un délit en notre belle Hexagonie, entraîne de la prison et des amendes... A (pour) suivre...
    Mais comment faisaient les ancêtres quand toutes ces saletés de produits n'existaient pas ?... Procès du viticulteur bio : « Je n'ai pas traité mes vignes et je l'assume »

    RépondreSupprimer
  2. Bravo l’ami pour ton article où tu sonnes les cloches de la vie pendant que nos dirigeants tirent la chasse de la vie....

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. Merci. Moi aussi, j'ai beaucoup aimé par chez vous votre "quenelle enchantée", sauce tomate !

      Supprimer
  4. Ben v'là le grand R*B qui montre du pouce (en bas, à droite, à côté du patron Vinci?) le "p'ti Rem*" !!!
    Quel honneur, cher étoilé*!!
    En réalité cela fait plus d'un demi-siècle que je n'ai pas fait d'avion en papier plié... mais il y a quelques mois, je recevais mon petit-fils (9ans) qui fit chez moi un dessin "à la Erby" représentant des fermes et des vaches qui s'envolent puis un "navion qui se plante" comme une carotte : cela lui fit une belle affiche sur le dos pour aller à ND des Landes à la fête des cerfs-volants, en août 2013...

    RépondreSupprimer
  5. A propos de la manif de Nantes. Sur le blog "Planète sans visa" (voir colonne de droite), y a du "fritage" entre deux BONS journalistes écolos libérés du système médias, Fabrice Nicolino (ex papillon de divers journaux, que j'ai découvert il y a n.années sur Politis) et Hervé Kempf (ex Le Monde).
    C'est un peu "prise de tête" mais, si on en a le courage, cela aborde une question ouverte fondamentale : la place de LA VIOLENCE dans les luttes sociales actuelles...

    RépondreSupprimer

  6. Pierre Rabhi, un grand sage.....j'aime bien sa théorie sur les "boites"...je ne m'en lasse pas !!
    http://www.youtube.com/watch?v=HyNinbbzGuE
    à 7m19
    Merci, excellent article, bonne soirée les Caillouteux

    RépondreSupprimer