vendredi 23 mai 2014

Rapido

Asie du Sud-Est
Coup d'Etat en Thaïlande. Morts, blessés, embastillés, fuyards, exilés. Ce n'est que le 18ème coup de force en 80 ans. Raison invoquée par les militaires : maintien de la paix et de l'ordre. Aux dernières nouvelles, les fossoyeurs ne sont plus au chômage, ils arrondissent leur fin de mois avec les heures supplémentaires.
Message personnel : Messieurs les militaires, il ne vous reste que deux coups d'état sous la manche pour aller jusqu'à 20. A vingt on arrête, sinon l'Europe va s'énerver et quand l'Europe s'énerve, regardez l'Ukraine !...

Près du rivage
En Hexagonie, il se murmure que Minimus, le chef du toujours actif gang de Neuilly, ayant sévi un quinquennat durant en douce France, se ferait remarquer par la publication d'une tribune dans un baveux où il serait question de choses diverses à propos de l'Europe en cette période où le votant se montre de plus en plus réticent. Comme je sais les caillouteux rétifs sur les petits sujets, je lance un appel extra-muros auprès de lecteurs instruits, bien que cela n'ait aucune espèce d'importance, afin d'avoir des plus amples détails... Selon des sources proches du dossier, il aurait profité de cette mise en avant pour déclarer sa flamme à Alain Finkielkraut, le néo... académicien !...

Pioché chez les brins d'herbes 
Qui m'aime prendra le train
A la SNCF les technocrates (ah, la race !) voient la vie en gros et l'humain en tout petit. Le détail venant toujours après et pour tout dire trop tard, ces artistes ont eu le trait plus lourd que le ventre. Le détail en question prenant ici des proportions pharaoniques, on se tient les côtes. Grosse rigolade ! Résultat : des rames trop larges ont été commandées et la SNCF va débloquer 50 millions d'euros de travaux... pour rétrécir les quais !
Avant nous pouvions les emprunter à deux ou à trois, clope au bec, regards croisés, désormais ce sera un par un qu'on les longera faisant gaffe à ne pas cabaner sur la voie à cause d'une poussette malencontreuse de la part d'un débile trop pressé !
Jamais le terme "file indienne" n'aura été aussi bidonnant, sauf que, question : qui casquera ces 50 millions d'euros, sinon les indiens qui prennent le train ?...

C'est du cinéma, mais ce n'est pas que du cinéma
La sortie sur Internet du long métrage d’Abel Ferrara « Welcome to New York », librement inspiré de « l’affaire DSK » - ce poutinien de Depardieu dans le rôle de DSK - flanque le bourdon à plus d'un, sans que nous sachions vraiment quelle mouche les pique ! Sulfureux ?... Si vous avez encore un doute consultez les fiches du vrai pour connaître le faux, c'est du moins ce que nous expliquent ceux qui ont vu la "chose" !
Pour le reste, comme on le décortique chez nos voisins de Oulala, rien de bien saignant, du moins que nous ne sachions ou ne subissions déjà : l'Oligarchie mondialiste dans ses œuvres, décidant de la vie et de la mort de millions de personnes,  comme dans "un vaste camp de travail… avec haras et lupanar"
Noooon ?!!! 
Des plaintes en diffamation seraient d'ores et déjà en train d'être déposées, dont celle d'Anne Sinclair estimant que, dans « Welcome to New York », il y a « des attaques clairement antisémites, motivées chez le producteur par son goût du profit » ...
L'étiquette "antisémite" est très tendance aujourd'hui, ne trouvez-vous pas ?...

Dans la ligne de mire :
€ paie haines



Sous l'casque d'Erby


9 commentaires:

  1. Amis de la caillasse et du pavé saignant, bonjour !
    Quels temps, vingt-dieux, mais quels temps !

    RépondreSupprimer
  2. Ah oui, c'est vrai, le soleil est déjà presque sur le clavier ce matin. Salut Rodo, salut les Caillouteux.

    Concernant les quais, j'ai lu ce matin que la facture serait au minimum 4 fois plus lourde que les prudents chiffres annoncés par la SNCF. De plus, je parie que toutes les rames ne sont pas à remplacer : alors, il risque d'y avoir des voyageurs chargés ou handicapés, qui pourraient bien coincer leurs jambes entre le beau quai raboté, et les wagons aux anciennes normes. Pas sûr qu'on en rigole beaucoup.

    Et çà y est, le soleil pointe sur le clavier : allons, "il faut tenter de vivre" comme déclamait celui qui avait pris un marin pour un cimetière.

    RépondreSupprimer
  3. On le sait désormais ils vont jusqu’au bout....

    RépondreSupprimer
  4. Après les wagons c'est la charrette qui devrait les attendre !
    Salut à tous mon dernier article "clash" comme disent les djeunz qui devrait plaire ici : http://www.cuisine-pied-noir.com/du-sublime-blogosphere-culinaire-contemporaine/#.U37v5vl_uSo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Christophe. Merci pour ce lien que je propose en direct-live, suffit de cliquer dessus : DE L’ART ET DU SUBLIME DANS LA BLOGOSPHÈRE CULINAIRE CONTEMPORAINE

      Supprimer
  5. Lu sur Reporterre un article sur les Médias et les médias (grande presse-fric contre blogs d'internet, etc.) un bel article, où il est dit en conclusion : La réappropriation du pouvoir des journalistes sur le secteur de la presse, c’est la même question que la réappropriation des ouvriers sur leur usine. etc.!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vu ce que ça a donné pour les usines, il semble y avoir peu d'espoir lol !

      Supprimer
  6. toujours excellent chez les caillasseurs ! on relaie

    RépondreSupprimer