dimanche 7 mai 2017

La France n'a plus de président


Depuis dix ans, c'était déjà l'Ordre Mondial qui dictait les agissements de nos politiciens, soit via son antenne de Bruxelles, soit grâce aux Young Leaders, soigneusement chapitrés qui parsèment ministères et institutions, soit par le truchement d'organisations para-politiques protégées et très agissantes.
Désormais c'est directement la banque Rothschild qui prend en main l'Élysée. Sans doute y sera-t-il installé une agence directement, avec distributeur automatique de biftons à la valeur précaire, et obséquieux conseillers pour les pauvres riverains.
C'est au point que l'ambassade sise tout près de cette succursale de la City ne devrait plus avoir à servir, puisque ce sera l'annexion pure et simple. Les Français devenus l'équivalent des Portoricains, voilà une perspective intéressante. Ce sera sans doute le cinquante-sixième-bis parmi les pseudo « États de l'union », le Dominion normand, un sous-Jersey en somme.
La City, devrais-je dire la Couronne ? aura donc un sujet de plus à part entière, comme elle avait continué à posséder les territoires situés entre les Grands Lacs et le Rio Grande malgré une pseudo-indépendance. Le Lion ne lâche pas ses proies.
Ne nous inquiétons pas pour les politiciens de tous bords autoproclamés : ils auront bien mérité une prébende tranquille pour avoir œuvré à cette grande réussite. Les plus jeunes serviront encore, afin de parachever l'adhésion des indécis : quant aux réticents, aux hostiles et aux résistants, ce sera autre chose !
La Résistance doit se lever dès maintenant, tout de suite, sans attendre, parce que LA PATRIE EST EN DANGER, et même plus que cela. La guerre est déclarée par l'Establishment. Nos seuls alliés seront à l'Est, au-delà d'États renégats comme la Roumanie. Vladimir Vladimirovitch Poutine, avec nous ! Oui, nous pouvons faire l'Europe, celle qui va de Sverdlovsk et Tchéliabinsk à Brest et CALAIS. Pas au-delà.
Au nom de Jallet, de Robespierre, de Baudin, de la Commune tout entière, en avant ! De ce monde en pourriture, faisons jaillir un nouvel arbre de l'égalité, de la fraternité, de la liberté.

Sous l’Casque d’Erby



10 commentaires:

  1. Bonsoir aux caillardeuses et aux caillouteux. Macron largement élu. Quelle surprise ! Merci à Babel de se trouver dans les clous. Les banquiers à visage découvert, c'est une nouveauté à l'Elysée, mais, surtout, une mauvaise nouvelle pour tout le monde.

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Rodo, bonsoir à tous. Comme dit l'une de mes filles, "Cache ta joie ! "

    Il va falloir émigrer à Notre Dame des Landes, encore que le proconsul soit déterminé à le raser et à expulser ses habitants – vers où ? Rien que des pays pleins de larmes et de fureur, ou il faut aller si loin !

    « J’ai bien pensé mourir
    De chagrin et d’ennui,
    J’avais cessé de rire
    C’était toujours la nuit.
    Il me restait l’oubli,
    Il me restait l’mépris,
    Enfin que j’me suis dit:
    "Il me reste la vie".
    J’ai repris mon bâton, mes deuils, mes peines et mes guenilles,
    Et je bats la semelle dans des pays de malheureux. »

    RépondreSupprimer
  3. Que la France n'est plus de président, ma foi, ça me désespère point du tout, au contraire !
    Fut-il bouffon du Roi des Fous, comme l'avait si bien imaginé Magdane (c'est d'époque, hein ?) https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/18/le-roi-des-fous/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "...et la vie continue. Et le roi des fous s'entoure de débiles..."
      Merci Roland Magdane !
      Et merci à toi jbl de ce lien...

      Supprimer

  4. « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs et des traîtres n’est pas victime
    il est complice »
    George Orwell. (1984)

    Odile
    Amère mais résistante... ;-(

    RépondreSupprimer
  5. Bouh..... écœuré... comme par hasard le soleil est là comme s'il ne s'était rien passé !

    Noir c'est noir
    Il me reste de l'espoir
    Noir c'est noir
    Il me reste l'espoir
    Noir c'est noir
    Il me reste l'espoir
    Noir c'est noir...


    L'espoir ? Il a intérêt a avoir fait des stocks, parce que l'attente sera longue, bien longue !

    RépondreSupprimer
  6. on va l'arroser ce petit arbuste de la Liberté et de la Fraternité. Je ne regrette pas de ne m'être pas déplacé hier

    RépondreSupprimer
  7. Sur cette élection, j’ai beaucoup apprécié le point de vue de Corinne Morel Darleux et sa façon de l’écrire. Ça commence ainsi  :« Aviez-vous déjà noté que la vergogne, cette forme de pudeur et de retenue vaguement craintive est un nom féminin, quand le scrupule, originellement ce petit caillou pointu qui empêche d’avancer sereinement, est masculin?(...) » Et c’est sur REPORTERRE :
    https://reporterre.net/Le-vieux-monde-se-meurt-mais-le-matin-neuf-n-est-pas-encore-leve
    -

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai aimé ceci, dans la droite ligne du papier de Babel, envoyé par Odile : Le désir de la guerre s’impose en Occident !

      Supprimer